Appelez-nous + 33 (0)7 49 21 63 09 Fermer (x)
Besoin d'aide?
Newsletter Civisol : Abonnez-vous !

Recycler des panneaux solaires? C'est possible!

Recycler des panneaux solaires? C'est possible!

À l'aire de la transition énergétique et alors que l'énergie photovoltaïque est en plein essor, la question du recyclage des panneaux solaires se pose. Soren et Envie 2E ont annoncé l'inauguration d'un site de recyclage de panneaux photovoltaïques à Saint-Loubès en Gironde. Une infrastructure qui a nécessité un investissement de 2 millions d'euros. 

 
La filière du photovoltaïque est en expansion


Parmi les énergies renouvelables, le solaire occupe encore une place minime mais la filière connait une très forte progression depuis quelques années.

Historiquement orienté vers les installations en sites isolés, le marché français s'est, au début du siècle, également orienté vers les applications dites "raccordées au réseau" (particuliers, tertiaires, PME, PMI, logements collectifs). 

Ainsi, en 2020, la production solaire française s'élevait à 13,6 TWh soit une hausse de 11,1% par rapport à 2019. Fin 2021, la puissance du parc solaire français s'élève à environ 14GW. 

La Programmation Pluriannuelle de l'Énergie (PPE) fixe comme objectifs un parc photovoltaïque d'une puissance égale à 20,1 GW en 2023 et une puissance comprise entre 35,1 GW et 44 GW en 2028. 

Le photovoltaïque est donc promis à un développement important ce qui pose la question du recyclage des panneaux solaires usagés.



Comment sont recyclés les panneaux solaires?


Les panneaux solaires ont une durée de vie entre 30 et 40 ans en moyenne. Alors que la France a pour objectif de réduire ses émissions de gaz à effet de serre, les particuliers sont encouragés à installer des équipements plus durable comme par exemple des panneaux solaires. D'ailleurs en 2021, 8 millions de panneaux ont été installés dans l'Hexagone. 

En plus de produire de l'énergie verte, le solaire présente un avantage non négligeable: près de 90% d'un panneau solaire est recyclable. 

Après avoir enlevé les câbles d'alimentation, les panneaux sont broyés. Les cellules du panneau sont constituées de fines plaques de silicium ou de verre, de plastique, d'acier et de silicium amorphe. Plusieurs matières comme le cuivre, le verre, l'aluminium et les métaux et semi-conducteurs ressortent du broyeur. Ces matériaux sont ensuite triés grâce à différentes techniques plus ou moins longues: la vibration, le tamisage, le courant de Foucault ou le tri optique.

"L'aluminium, le cuivre, les feuilles métallisées qui composent les panneaux sont autant de matériaux qui constituent de la matière première réemployable. Même le verre sert à faire des matériaux de substitution" explique Rudy Hennion, responsable d'exploitation chez Galloo. 

Soren, un éco-organisme agréé par les pouvoirs publics est chargé du recyclage des panneaux solaires usagés. L'organisme collecte les panneaux détériorés sur tout le territoire sans aucun frais pour les propriétaires. Pour cela il suffit de rechercher le point d'apport le plus proche sur le site Soren.eco et d'y déposer les panneaux. Entre 2015 et 2020, l'organisme Soren a ainsi collecté plus de 18 000 tonnes de panneaux.



Collaboration entre Soren et Envie 2E: une technologie qui permet de recycler 94% d'un panneau solaire


Soren, l'éco-organisme agréé par les pouvoirs publics pour la collecte et le traitement des panneaux photovoltaïques usagés s'est associé à Envie 2E, un ensemble de structures qui proposent des services de collecte, de manutention, et de gestion, pour bâtir un site de recyclage ayant nécessité un investissement de 2 millions d'euros. Le site se trouve à Saint-Loubès en Gironde. 

Le lieu dispose de la première ligne de réemploi et de réutilisation en Europe qui permettra, grâce à un procédé de délamination, de récupérer du verre plat. Une telle machine existe déjà au Japon mais elle n'est pas encore mise en service. La technologie permettra de recycler 95% d'un panneau solaire. Ce chiffre n'est pas forcément plus élevé que ce qui se fait actuellement, mais la différence se situe au niveau de la qualité des fractions extraites qui seront bien plus pures et donc réutilisables par les industriels. 

"Cette unité de traitement par délamination va permettre un recyclage à très haute valeur ajoutée pour récupérer un maximum de composants des panneaux, et en particulier le silicium et l'argent", explique Nicolas Defrenne, directeur général de Soren. "Notre enjeu, c'est que les matières premières de la transition énergétique puissent être régénérées pour continuer à être efficaces. Notre conviction, c'est que la transition ne pourra se faire sans économie circulaire. Si l'on recycle bien, l'Agence internationale de l'énergie estime que 80% des besoins de la filière de l'énergie peuvent être assurés par le recyclage", affirme le dirigeant.

"En innovant avec l'ouverture de cette filière de traitement et de réemploi du photovoltaïque, nous sommes alignés avec notre credo initial qui est de prolonger la durée de vie de tout appareil peu énergivore. Nous permettons la création d'un marché précurseur et pour lequel de nombreux clients, particuliers comme entreprises, acteurs privés comme publics, sont très demandeurs. Au-delà de la technologie novatrice, c'est également, pour le bassin aquitain, une opportunité de création d'emplois pour les personnes en insertion: l'usine va employer 25 salariés" détaille de son côté Frédéric Seguin, directeur d'Envie 2E Aquitaine. 



Soren et Envie 2E ont donc donné vie à une technologie permettant de recycler 94% d'un panneau solaire. L'usine pourra traiter 4000 tonnes de panneaux par an! Un bon moyen de mettre à mal l'idée reçue selon laquelle les matériaux utilisés dans la production de panneaux solaires sont polluants, et une raison de plus de passer à l'énergie photovoltaïque! (Avec Civisol, bien entendu ????)



Si vous souhaitez installer des panneaux solaires, n'hésitez pas à nous contacter ou à nous envoyer votre demande de devis personnalisé!

Un avis ? Un commentaire ? N'hésitez pas !