Meilleures Ventes
Toutes les meilleures ventes
Nouveaux produits
Newsletter Civisol : Abonnez-vous !



Attention :
dès qu’un panneau solaire photovoltaïque capte de la luminosité, même faible, il génère une tension à ses bornes. Il faut donc les manipuler avec toutes les précautions qui s’imposent, d’autant qu’il s’agit de courant continu !


La norme de référence concernant les protections à mettre en œuvre pour une installation photovoltaïque est dictée par le guide UTE-C15712-1 



Règle générale pour la protection des installations photovoltaïques


Les coffrets de protection



Ce qu’il faut retenir est qu’il faut mettre à minima un coffret de protection en amont de l’onduleur (coffret DC), sauf en cas d'utilisation de micro-onduleurs, un coffret de protection en aval de l’onduleur (coffret AC), et une mise à la terre de l’ensemble des panneaux des panneaux photovoltaïques.


Le coffret DC doit contenir un interrupteur-sectionneur général.

Le coffret AC doit contenir un interrupteur-sectionneur général et un disjoncteur différentiel 30mA.


La mise à la terre


Elle consiste à assurer une liaison conductrice entre tous les panneaux et le système de fixation, et de relier l'ensemble à une prise de terre.
La liaison des panneaux avec le kit de fixation peut se faire soit en utilisant des griffes qui assurent le contact, soit des câbles de terre spécialement prévus à cet effet et des vis auto-foreuses.
La liaison entre l'ensemble et la prise de terre se fait ensuite avec un câble de terreune cosse et des vis auto-foreuses.


La section minimale du câble à utiliser pour relier le champ de panneaux solaires photovoltaïques au coffret de protection est de 6mm², mais elle doit être plus importante si la distance qui sépare ces 2 éléments l'est. La liaison entre le coffret de protection et le tableau général doit aussi se faire avec cette section minimale de 6mm², sauf si le coffret de protection DC est équipé d'un parafoudre. Dans ce cas la section minimale est de 16mm²

Utilisation d'un parafoudre


Dans les 2 cas la mise en oeuvre d'un parafoudre sécurise votre installation contre la détérioration de votre matériel si votre habitation venait à être touchée par la foudre.

Dans certains cas, selon le niveau kéraunique de la zone dans laquelle se trouve l'installation, il peut-être obligatoire.

Le niveau kéraunique (Nk) d'une zone est le reflet de la densité de foudroiement (Ng) annuel sur cette zone. Plus Nk est élevé, plus il y a d'impact de foudre sur la zone concernée.

Le guide UTE cité précédemment donne cette carte des niveaux kérauniques (Nk):

carte des niveaux kérauniques en France

Pour obtenir la densité de foudroiement (Ng), il suffit de diviser le niveau kéraunique (Nk) par 10



Quand est-il obligatoire d'installer un parafoudre sur une installation photovoltaïque?

Les informations ci-dessous sont issues du guide UTE C 61-740-52.


Coté DC :

Coté DC, cela dépend de la longueur de câble (DC) qui sépare l'onduleur du point le plus éloigné du champ de panneaux solaires. S'il y a plusieurs champs, il faut cumuler ces longueurs véhiculant du courant DC (L). 

Ensuite, pour une habitation résidentielle, il faut comparer cette longuer (L) avec Ng:

  • Si L > ou = à 115/Ng, alors il est obligatoire d'ajouter un parafoudre
  • Si L < 115/Ng, alors le parafoudre est obligatoire


Coté AC :

Coté AC, c'est plus simple :

Le parafoudre est obligatoire en cas de présence d'un paratonnerre ou si Ng > 2,5


L'avis de CiviSol :


Nous conseillons vivement d'ajouter un parafoudre dans tous les coffrets (AC et DC) que vous utiliserez pour protéger votre installation. En effet le matériel que nous vendons est un matériel de qualité, dont la durée de vie est parmi les plus longue du marché pour chaque catégorie : ce serait dommage de risquer de devoir le remplacer pour quelques dizaines d'euros non dépensées.

Voir nos coffrets AC et nos coffrets DC fabriqués en France, par un spécialiste reconnu : Technideal


Retour au menu : Tout comprendre sur le photovoltaïque