Besoin d'aide?

Produits

Posée par : hervé
Date : 2020-12-23 17:41:06
Les onduleurs hybrides sans injection doivent-ils obligatoirement être reliés à une ou plusieurs batteries pour fonctionner ?

Oui, tout à fait. Sans connexion avec une batterie ils ne peuvent pas fonctionner.

Les onduleurs hybrides permettant l'injection sont plus souples de ce point de vue. Ils peuvent fonctionner sans être relié à une batterie. Cela permet d'envisager un équipement en plusieurs phases : l'onduleur d'abord et les batteries plus tard.


Posée par : REMY
Date : 2021-01-20 11:13:39
actuellement je possède 4 batteries de 6v en série, de 398AH 10HRS chacune. Que me proposez vous en remplacement car elles sont HS?

Vos 4 batteries en série vous donne du 24 V et 398 Ah.

Les batteries Gel ou AGM sont en tension 12 Volts. Il faut mettre 2 batteries en séries pour obtenir 24 V. Pour obtenir 398 Ah, nous vous suggérons de mettre en parallèle 2 capacités de 220 AH.

En conclusion il vous faudrait 4 batteries de 12V - 220 Ah. Vous brancherez 2 batteries en séries, et 2 autres en série aussi, et ces couples seront branchés en parallèle, pour obtenir 24V et 440 Ah

Voici un schéma qui illustre ce branchement, mais avec des batteries de 100 Ah:

schéma de câblage et branchement des batteries en parallèle et en série


Posée par : Pierre s
Date : 2021-01-23 13:42:13
Existe t’il des onduleurs hybrides mppt sans avoir besoin de batteries fabriqués en Europe ? Merci

L'onduleur hybride IMEON 3.6 est fabriqué en France et peut fonctionner avec ou sans batterie.

Voici le lien vers ce produit : Onduleur Hybride IMEON 3.6


Posée par : gil
Date : 2021-02-17 17:39:36
Bonjour J'ai une installation photovoltaïque depuis 12 ans. l'onduleur qui était un mastervolt XS 3200 ne fonctionne plus. Que me proposez vous pour le remplacer à quel prix (je me charge de la pose). Mon installation : 12 Panneaux Sanyo HIP 214. . . .

Après étude des fiches techniques de vos panneaux solaires et de l’onduleur à remplacer, nous vous proposons l’onduleur Fronius Primo 3.0

Cliquez ici : fiche produit Primo 3.0 pour accéder à la fiche produit sur notre site, et vous y trouverez tous les détails, ainsi que des videos et des documents à télécharger, comme la notice d’installation par exemple.  

Cet onduleur, fabriqué en Autriche est très fiable et performant. Il est aussi très facile à mettre en place et à paramétrer.

De plus le support technique Fronius France est accessible très facilement par téléphone si besoin, pour les professionnels comme les particuliers.

Du point de vue technique, sa plage de tension mppt est de 200 à 800 V DC et une intensité max de 12A.

Branchés en 1 série, vos panneaux délivreront (41,9V de tension mpp x 12 panneaux =) 502 V et 5,12A (intensité de chaque panneau), ce qui est compatible.

Si vos panneaux sont branchés en 2 séries (possible avec votre onduleur actuel qui dispose, sauf erreur de notre part, de 2 entrées sur la même mppt), alors ils délivreront 251V et 10.24A ce qui est aussi conforme à ce que peux accepter l’onduleur Fronius.

D’ailleurs si c’est votre cas (2 séries), alors vous pourrez utiliser les 2 entrées MPPT (1 pour chaque série), pour une optimisation encore meilleure. Sinon, l’ensemble peut aller sur une seule entrée mppt sans problème.

Par ailleurs cet onduleur possède une courbe de rendement qui lui permet de très bonnes performances même pour une puissance Wc inférieure à sa puissance nominale.

Enfin il est bien sûr conforme à la norme VDE-0126 et permet donc l’injection de la totalité de votre production sur le réseau (le certificat est aussi téléchargeable sur notre site).


Pour tout complément d'informations ou question complémentaire, n'hésitez pas à nous contacter.


Posée par : Hervé
Date : 2020-12-24 11:06:45
Quelle doit être la qualité du signal de sortie d'un groupe électrogène pour qu'il puisse être connecté à un onduleur hybride?

La qualité du signal est primordiale pour assurer un bon fonctionnement de l'onduleur et préserver sa durée de vie. La courbe de fréquence doit être une courbe pu-sinus régulière de 50Hz. Les groupe électrogène doivent donc être équipés d'un régulateur de tension, fréquence, ... pour être compatible avec un onduleur hybride.


Posée par : Louis
Date : 2020-12-24 11:22:01
Comment savoir si je dois choisir des coffrets de protection AC et DC AVEC ou SANS parafoudre?

L'utilisation d'une protection parafoudre est parfois nécessaire pour les parties AC et DC. La nécessité dépend de la configuration de votre installation et du lieu d'implantation de votre installation.

Pour tout savoir sur les règles qui dictent cela, consulter notre dossier sur les protections électriques.


Posée par : Jean-Yves
Date : 2020-12-24 11:33:00
Les onduleurs Effekta sont-ils compatibles avec les optimiseurs TIGO?

Oui, tout-à-fait. Les optimiseurs TIGO sont compatibles avec tous les onduleurs qui ne disposent que d'une entrée MPPT, ce qui est le cas des onduleurs EFFEKTA hybrides sans injection.


Posée par : Bernard
Date : 2020-12-24 11:39:15
Peut-on brancher un groupe électrogène à l'onduleur IMEON 3.6?

Cet onduleur (IMEON 3.6) peut-être connecté à un groupe électrogène, mais ce dernier doit être équipé d’un régulateur de tension et de fréquence de sorte à avoir une tension complètement identique au courant du réseau. En effet le quasi-sinus n’est pas compatible.

Le groupe électrogène vient en remplacement du réseau, et pas en plus.

Vous trouverez la notice détaillée de cet onduleur dans l'onglet document de la fiche produit : lien


Posée par : Claude
Date : 2020-12-29 08:28:36
Quelle est la différence entre la puissance d'un panneau solaire (ex: 330 Wc) et son rendement (ex: 19,29%)?

La question est très intéressante. En effet il y a souvent confusion entre ces 2 notions.


Le rendement d'un panneau solaire photovoltaïque est la part de la puissance de rayonnement solaire qu'il est capable de restitué en puissance électrique. 


Il se calcule ainsi:

equation du rendement d'un panneau solaire photovoltaïque


La puissance du rayonnement solaire s'exprimant en W/m², et le rendement en %, la puissance du panneau solaire doit être rapporté à sa surface.

Par conséquent le rendement tient compte de la performance intrinsèque du panneau en s'affranchissant de sa surface. 


La puissance d'un panneau solaire quant à elle tient compte de la surface. Plus la surface du panneau est importante, plus il capte d'ensoleillement et donc plus il est susceptible de délivrer de puissance pour un même rendement, donc plus sa puissance crète est importante.


Lors de la comparaison de la performance des panneaux solaires, il est plus judicieux de comparer les rendements. Sinon vous pourriez surévaluer un panneau dont la Puissance crète est plus importante, alors que c'est juste parce qu'il est plus grand et occupera plus de place, et que son rendement est inférieur aux autres panneaux auxquels vous le comparez.

Pour aller plus loin sur le sujet, consulter ce dossier complet sur les panneaux solaires qui détaille et illustre encore mieux cette différence essentielle à comprendre pour bien choisir (chapitres 3 et 4).

Retrouvez encore plus d'informations en parcourant tous nos dossiers sur le photovoltaïque de A à Z.


Posée par : Paul
Date : 2020-12-30 16:36:47
Comment fixer / installer des panneaux solaires ?

Il y a plusieurs cas de figure possibles selon le projet que vous avez.

Dans tous les cas il est important que les panneaux soient très solidement fixés pour pouvoir résister aux forts coups de vent.

Vous posez les panneaux solaires au sol


Dans ce cas de figure le plus facile consiste à monter une structure qui accueillera les rails sur lesquels seront posés les panneaux, et fixés avec des brides. 

Cette structure sera posée au sol, fixée ou plus souvent lestée.


Pour découvrir les différents kits de pose au sol : cliquez-ici.

Vous posez les panneaux solaires sur une toiture plate


La méthode de fixation s'apparente à la pose au sol.

Une structure va accueillir les panneaux solaires qui seront fixés sur les rails. Cette structure est le plus souvent lestée pour ne pas endommager l'étanchéité de la couverture. Un revêtement est mis entre la structure et la couverture pour ne pas l'endommager.

Les panneaux peuvent être posés à plat ou avec un angle. L'angle maximum conseillé est de 15° pour limiter la prise au vent. D'ailleurs des pare-vent sont proposés pour limiter la prise au vent.

Pour connaitre l'influence de l'angle sur le rendement d'un panneau solaire : cliquez-ici.

En cas d'inclinaison, l'espacement entre les rangées de panneaux (si vous prévoyez plusieurs rangées) doit être calculée pour limiter l'ombre généré par une rangée sur l'autre. Pour savoir comment calculer facilement cet espacement : cliquez-ici.

Pour découvrir les différents systèmes de pose en toiture plate : cliquez-ici.

Vous posez les panneaux solaires sur une toiture inclinée

Pose en intégration bati


Ce type de pose signifie que les panneaux sont mis au même niveau que la couverture et remplace donc celle ci sur la surface concernée.

Ces kits sont plus couteux et complexes à mettre en œuvre car ils doivent, en plus d'accueillir les panneaux, assurer l'étanchéité de l'ouvrage.



Pose en sur-imposition


Ce type de pose signifie que les panneaux sont mis au dessus de la couverture qui reste en place et continue d'assurer l'étanchéité.

Le plus souvent les rails sur lesquels les panneaux solaires sont fixés sont eux-mêmes fixés sur la charpente (les chevrons) avec des pattes de fixation robustes. Dans certains cas (bac acier par exemple) les pattes de fixation peuvent se fixer directement sur la couverture.

Pour découvrir les différents systèmes de pose en sur-imposition : cliquez-ici.


Vous posez les panneaux solaires sur un camping-car ou un bateau


Dans les 2 cas il est possible de les poser sur une surface plane (toit ou pont) à l'aide de systèmes de fixation qui emprisonnent les 4 coins de chaque panneau solaire. Ces kits sont à coller sur une surface plane, et se démontent en partie pour pouvoir mettre ou retirer le panneau solaire.

Pour découvrir le kit de fixation sur pont ou toit : cliquez-ici.

Pour les bateaux il est possible et recommandé lorsque c'est possible de les fixer aux portiques ou aux balcons.

Pour découvrir les kits de fixation pour portiques ou bateaux : cliquez-ici.


Quel panneau solaire dois-je choisir pour recharger une batterie 12V, pour un Van, un camping car ou un bateau?

Lorsque vous souhaitez recharger une batterie avec un ou plusieurs panneaux solaires, que ce soit pour un site isolé, un van, un camping-car, un bateau ou autre, la base de votre réflexion doit être la batterie ou le parc de batteries.

En effet à partir des caractéristiques de votre/vos batterie(s) que sont : le type de batterie (Gel, Agm, plomb ouvert, OpZv, Lithium-ion,...), la tension et la capacité de la batterie, vous allez devoir choisir non seulement le(s) panneau(x) soliare(s) mais aussi et surtout le régulateur de charge qui va adapter le courant de sortie du panneau et le rendre compatible avec les caractéristiques de charge de votre batterie (ou de votre parc de batteries si vous en avez plusieurs). 

C'est donc bien le couple panneaux/régulateur qui est à choisir et pas seulement les panneaux.

Le régulateur doit être capable de gérer le type de batterie et la tension de cette batterie. Ensuite le courant de charge devra être suffisant pour recharger la batterie.

A retenir : la règle générale pour le courant de charge des batteries classiques au plomb (plomb ouvert, Gel, AGM,...) est qu'il ne doit pas dépasser 20% de la capacité du parc de batteries. C'est à dire que pour un parc de batteries de 200 Ah, le courant de charge maxi ne devra pas dépasser 40A au risque de détériorer les batteries.

En conclusion:

Reportez vous aux caractéristiques de votre batterie, et choisissez le couple régulateur de charge / panneaux en adéquation.

Généralement les fabricants de régulateurs de charge indiquent clairement le courant de charge maxi ainsi que la puissance en Wc possible en entrée. Le choix n'en devient que plus facile.

Pour en savoir plus sur les régulateurs de charge : cliquez-ici

Pour découvrir les différents régulateurs de charge : cliquez-ici

Pour découvrir les panneaux solaires compatibles pour la charge de batteries : cliquez-ici

Si vous avez le moindre doute, n'hésitez pas à nous contacter pour que nous puissions vous aider : cliquez-ici.


Posée par : Dominique
Date : 2021-01-05 08:07:01
Les onduleurs hybrides peuvent-ils piloter / commander le démarrage d'un groupe électrogène?

Effectivement certains onduleurs hybrides avec ou sans injection sont capables de piloter le démarrage d'un groupe électrogène par l'intermédiaire d'un contact sec. Ce dernier est ouvert lorsque la tension de la batterie descend en dessous de la limite de décharge en présence d'un appel de consommation. Dans ce cas l'onduleur fait appel au groupe électrogène pour pallier au besoin de recharge de la ou des batterie(s).

Parfois la connexion du groupe électrogène se fait en lieu et place du réseau (c'est le cas pour l'onduleur IMEON 3.6), mais dans le cas des onduleurs EFFEKTA AX Series, cette connexion se fait en plus du réseau. 

Cette application est détaillée dans les notices des onduleurs concernés, que vous retrouverez en téléchargement dans l'onglet "Documents" de chaque fiche produit (voir ci-dessous).

illustration de la position de l'onglet documents sur les fiches produits du site civisol.fr 


Posée par : Claude
Date : 2021-01-06 08:38:01
Quel est le risque de "décrochage" d'un onduleur en cas de variation de la tension ou de la fréquence du courant du réseau? Dans le cas d'un compteur en bout de ligne par exemple.

La norme à laquelle sont soumis les onduleurs connectés au réseau pour être homologués pour le marché français est la norme DIN VDE 0126-1-1 dont la dernière évolution date de juin 2020.

Elle dicte notamment les plages de tensions et de fréquences au-delà desquelles les onduleurs doivent décrocher (c'est une obligation).

Suite à ce décrochage il doivent s'assurer pendant au moins 30 sec que le courant du réseau est revenu dans les plages définies avant de redémarrer.

 

Voici ces valeurs : 

tension mini: 186V

tension maxi: 262V

tension moyenne sur 10 minute: 253V

 

frequence max: 52Hz

frequence min: 47.5Hz.

 

A l'intérieur de ces plages, à moins d'un défaut de l'onduleur ou produit de mauvaise qualité, l'onduleur ne décroche jamais.

C'est le cas pour tous les onduleurs connectés au réseau que nous proposons sur notre site internet.


Les panneaux solaires photovoltaïques sont-ils recyclés? Ou faut-il les apporter lorsqu'on souhaite s'en débarrasser? A la déchetterie? Est-ce payant?



Qui se charge du recyclage des panneaux solaires photovoltaïques?


Un éco-organisme à but non-lucratif nommé PV CYCLE
a été créé pour se charger du recyclage des panneaux solaire photovoltaïques.


Qui paye le recyclage des panneaux?


Cet éco-organisme est financé par une taxe inclue dans le prix de vente des panneaux vendus en France.

Par conséquent vous n'avez pas à payer pour le recyclage de vos panneaux solaires lorsque vous souhaitez vous en débarrasser.


Où faut-il apporter les panneaux solaires en fin de vie?


PV-Cycle propose plus de 100 points de collecte
des panneaux solaires répartis dans toute la France. Vous retrouverez ces différents points sur leur site en suivant ce lien : Points de collecte PV-Cycle.

Si le nombre de panneaux solaires dont vous devez vous débarrasser est de 40 ou plus, alors PV-Cycle vous propose de venir les enlever gratuitement là où ils se trouvent. Pour cela il suffit de renseigner le formulaire que vous trouverez via ce lien - formulaire - et vous serez contacté pour convenir d'un rendez-vous pour un enlèvement gratuit.


Où vont les panneaux photovoltaïques pour être recyclés?


Les panneaux collectés sont dirigés vers un site situé en France et exploité par Véolia. Plus de 94% des matériaux entrant dans la composition d'un panneaux photovoltaïques sont recyclés.

Vous trouverez ci-dessous une vidéo de présentation de ce centre de recyclage.




Posée par : André
Date : 2021-01-22 19:53:52
En cas de panne quelles sont les modalités du SAV?

Le matériel que nous vendons sur notre site est fabriqué en France ou en Europe par des fournisseurs très fiables (pas de sous marque made in China). Les pannes sont donc extrêmement rares.

Néanmoins en cas de soucis sur le matériel, c’est le fabricant qui le garantit, mais nous proposons à nos clients d’être leur interlocuteur unique dans le but de leur rendre les démarches les plus simples possibles.


Comment choisir le fusible à mettre entre mes batteries et les appareils qui y sont connectés (régulateur de charge, convertisseur, onduleur hybride)?

Le choix du fusible DC de protection des batteries

Une installation solaire photovoltaïque implique parfois l'utilisation de batterie(s) pour le stockage d'une partie de l'électricité produite, pour la restituer en l'absence de soleil. C'est le cas notamment pour les installations sur sites isolés (non connectés au réseau) ou sur les camping-cars et les bateaux.

Pour protéger les batteries on utilise un fusible (et un porte-fusible).

Le choix d'un fusible se fait par 2 critères assez simples : la tension et l'intensité.

Mais pour bien comprendre le choix de ces 2 critères nous allons commencer par rappeler le rôle du fusible.



Le rôle du fusible


Le fusible est un composant servant à protéger les matériels électriques auxquels il est relié, contre les surtensions, mais surtout les surintensités qui sont plus fréquentes.

En effet les surintensités, sont les intensités de court-circuit qui surviennent lors de la défaillance de l'un des composants d'une installation électrique.

Le fusible est sensible à la tension et à l'intensité du courant qui le traverse. Si l'une de ces composantes dépasse la valeur (maxi) du fusible, alors il fond (on dit aussi qu'il "grille") et n'assure plus la conductivité. Le courant ne peut plus le traverser évitant ainsi d'endommager le matériel qu'il protège. 

Lorsque cela se produit, il est alors nécessaire de remédier à la défaillance matériel ayant entrainé une valeur d'intensité trop importante, puis remplacer le fusible.



Choix de la tension du fusible


Le choix de la tension est assez simple. Il faut prendre un fusible indiqué pour une tension supérieure ou égale à la tension du parc batterie.

Souvent les fusibles pour les parc de batterie de 12 et 24V sont des fusibles de 32A, alors que ceux pour les parc batterie de 48V sont des fusibles de 58V.



Choix de l'intensité du fusible


Pour le choix de l'intensité du fusible c'est légèrement plus compliqué. Il faut définir l'intensité maximale qui va, en utilisation normale, circuler entre le parc de batteries et le matériel auquel il est relié.

Attention : il ne faut pas prendre la valeur de capacité (en Ah) de la batterie. C'est une erreur fréquemment faite.


Prenons l'exemple d'un parc de 4 batteries de 12V et 200Ah chacune, reliées ensemble en série et connectées à un onduleur hybride de puissance nominale 3 kW (3000 W).

Les batteries étant reliées en série, les tensions s'additionnent mais pas les capacités. Le parc batteries a donc une tension de 48V et une capacité de 200Ah.


Voici un petit schéma qui rappelle les principes de câblage des batteries:

schéma de principe de câblage des batteries

Il y a échange de courant entre l'onduleur hybride et le parc de batterie lors de la charge et lors de la décharge.

Lors de la charge : l'intensité maxi du courant qui peut être envoyé par l'onduleur hybride au parc de batterie est indiqué sur la fiche technique de l'onduleur. Elle est généralement nommée "intensité de charge max". Prenons 80 A dans notre cas.


Lors de la décharge
: il faut se baser, non pas sur la puissance nominale de l'onduleur (3kW dans notre cas) mais sur la puissance maximale qu'il est prêt à délivrer pendant un cours instant (généralement 5 secondes). Cela est indiqué aussi sur la fiche technique de l'onduleur. Souvent cette puissance maximale est égale à 2 fois la puissance nominale. Dans notre cas ce serait 6 kW.

Donc l'onduleur va être amené à puiser 6 kW dans les batteries en courant continu pour délivrer 6 kW de courant alternatif (au détail près du coefficient de rendement). Donc l'intensité max du courant qui va sortir des batteries lors de la décharge est égal à 6 kW / 48 V = 125 A.


La tension max de charge étant plus faible que la tension max de décharge, c'est sur cette dernière qu'il faut se baser pour définir l'intensité du fusible.

Il faut donc prendre un fusible dont l'intensité est un peu supérieure à 125 A, de sorte que lorsque l'onduleur puise la puissance max., le fusible ne "grille" pas, mais que si l'intensité qui le traverse est anormalement plus élevée, alors il joue son rôle et empêche le courant de passer. 

Dans cet exemple, nous pourrions prendre un fusible 58V - 150A.

Voilà vous savez tout sur le choix du fusible qui protègera efficacement vos batteries.

Mais si vous rencontrez le moindre soucis pour choisir un fusible, ou pour toute autre question, n'hésitez pas à nous contacter.


Vous pouvez retrouver toute notre gamme de fusibles et porte-fusibles : ici.


Est-il possible de recharger la batterie de mon installation solaire embarquée avec l'alternateur de mon véhicule quand je roule?

L'alternateur peut tout à fait charger votre batterie solaire


La recharge de votre batterie solaire par l'alternateur de votre camping-car (par exemple) est tout à fait possible. C'est même une option qui est recommandée.

En effet, même si le but de l'alternateur est de recharger votre batterie de démarrage et de fournir l'électricité nécessaire au bon fonctionnement de votre véhicule, il faut savoir que ce dernier subvient très largement à ce besoin.

A titre d'information un alternateur de véhicule délivre une intensité comprise entre 60 A, pour les modèles les plus anciens, et 120 A pour les modèles récents, avec une tension de 14,2 V (supérieure à 12V pour la charge de la batterie). Cela fait donc une puissance délivrée entre 850 et 1700 W.

Par conséquent une partie importante de l'énergie produite par l'alternateur n'est pas utilisée par votre véhicule et peut être utilisée pour charger la batterie de votre installation solaire.


Mais il ne peut pas la charger à 100%.


La tension délivrée par l'alternateur est de 14,2V. C'est inférieur à la tension d'égalisation qui est la tension qui permet de charger une batterie 12V à 100%.

Par conséquent elle ne pourra être plus chargée que 85% environ. C'est assez intéressant pour envisager de connecter votre batterie solaire à votre alternateur. Imaginez l'intérêt lors des déplacements à l'occasion journées nuageuses.


Comment connecter ma batterie solaire à l'alternateur de mon véhicule?


Pour connecter correctement votre batterie solaire à l'alternateur de votre véhicule pour profiter du courant de charge disponible lorsque vous roulez, vous pourriez être tenté de tout simplement brancher votre batterie solaire sur les bornes de votre alternateur. Mais cette façon de faire est vivement déconseillée, car de cette manière :

  • votre batterie solaire ne serait pas protégée d'un défaut de fonctionnement de votre alternateur
  • votre batterie solaire serait toujours connectée à votre batterie de démarrage par les bornes de l'alternateur, et vous risquez d'avoir des phénomènes d'autodécharge entre les 2 batteries

Il est donc vivement recommandé d'utiliser un répartiteur de charge ou un coupleur/découpleur de batteries.

Mais attention, cela ne s'applique pas lorsque vous connecter plusieurs batteries ensemble pour former un parc de batteries d'une certaine tension et capacité. Cela ne s'applique que lorsque vous avez à gérer la charge de batteries qui ne sont pas connectées entre elles, car destinées à des applications différentes (ex: batterie de démarrage et batterie de l'installation solaire).

Avec un répartiteur de charge


Voici un exemple de répartiteur de charge :  Le répartiteur de charge Unimos d'Uniteck


Comme son nom l'indique, le répartiteur de charge répartit la charge de votre alternateur sur chacune de vos batteries sans perte de puissance tout en isolant chaque batterie pour éviter qu'elles déchargent entre-elles.

Son branchement nécessite de débrancher la sortie + de l'alternateur pour la connecter sur le répartiteur, qui va lui ensuite répartir cette charge.

Les dernières générations sont dotées d'électronique qui leur permet d'optimiser la charge de la batterie malgré une tension de sortie d'alternateur inférieur à la tension d'équilibrage.


Le schéma ci-dessous illustre ce principe de branchement.


schema de principe de branchement d'un répartiteur de charge




Avec un coupleur / séparateur


Voici un exemple de coupleur/séparateur : UNISPLIT 160.12 d'Uniteck


Le coupleur / séparateur s'adapte aux véhicules, bateaux mais aussi site isolés

Ils permettent de :

  • charger tout un parc de batteries dès qu'une charge (alternateur, chargeur, ...) est détectée sur la batterie principale en couplant les batteries entre elles. Par batterie principale, dans le cas d'un véhicule, il faut entendre batterie de démarrage.
  • d'éviter que les batteries s'auto-déchargent entre elles, en les déconnectant dès l'arrêt de la charge (coupure du moteur du véhicule par exemple)


A la différence du répartiteur, il n'est pas nécessaire de dévoyer la sortie + de l'alternateur. Il suffit de connecter le + de la batterie principale (batterie de démarrage) au coupleur/séparateur. Il n'y a donc pas de modification à réaliser sur l'installation existante, ce n'est qu'un ajout. L'installation est donc plus simple que pour un répartiteur de charge.


Les schémas ci-dessous présentent le principe de câblage d'un coupleur/séparateur dans le cas d'un véhicule ou d'un site isolé.


schéma de principe de câblage d'un coupleur/séparateur dans le cas d'un site isoléschéma de principe de câblage d'un coupleur/séparateur dans le cas d'un véhicule



La protection de vos batteries par fusible


Quelque soit l'application, il est conseillé de systématiquement protéger vos batteries par des fusibles proprement dimensionnés.

Voici quelques explications sur le dimensionnement de fusibles de protection de batteries : choix des fusibles pour batteries.



Si vous avez des questions pour le choix de votre matériel, ou le moindre doute, n'hésitez pas à nous contacter.


Un parafoudre est-il obligatoire? Faut-il le mettre côté AC ou côté DC?

A quoi sert un parafoudre?


Tout simplement à protéger d'un impact de la foudre, qui générerait une surtension telle qu'elle endommagerait fortement le matériel qui serait impacté, car pas prévu pour subir une telle surtension.

Même si les impacts de foudre sur des habitations sont rares car les paratonnerres qui s'inscrivent naturellement dans l'environnement des habitations sont nombreux, c'est un phénomène à prendre en considération.


Comment fonctionne un parafoudre?


Pour protéger une installation contre la foudre, il faut orienter le courant anormalement excédentaire apporté par la foudre vers la terre, par le chemin le plus direct.

Un parafoudre agit comme une barrière pour le courant (une impédance infinie pour les électriciens). Cette barrière permet au courant qui circule d'accéder à la terre. Lorsque la tension est normale, la barrière est fermée et le courant circule normalement dans le réseau en aval du parafoudre. Lorsque le parafoudre détecte une surtension importante (créée par la foudre), alors la barrière se lève permettant ainsi au courant de se diriger directement vers la terre.


Un parafoudre se met-il côté AC ou côté DC?


Les 2 !

En effet la foudre peut intervenir à partir des panneaux solaires et de la structure de fixation, donc du côté DC, mais aussi depuis d'autres endroits de la maison, et alors se propager par la partie AC.


Dans quels cas l'installation d'un parafoudre est-il obligatoire?


L'obligation d'installation d'un parafoudre est régi par une norme (guide UTE-C15712-1) qui prend en considération la région d'installation de vos panneaux photovoltaïques, car les impacts de la foudre sont plus nombreux dans certaines zones que dans d'autres (climat + relief).

Pour en savoir plus, consultez notre dossier : Toutes les explications sur la norme qui régit l'obligation de parafoudre et sa mise en application.


Le parafoudre est-il la seule protection contre la foudre?


Non. La liaison équipotentielle obligatoire pour les panneaux photovoltaïques et la structure de fixation vise aussi à conduire le courant généré par l'impact de la foudre vers la terre. On parle de mise à la terre de la masse des panneaux et de la fixation.



Retrouvez nos matériels de protection électrique : les protections électriques des installations solaires photovoltaïques


Et surtout si vous avez des questions, ou des doutes, n'hésitez pas à nous contacter !


Puissance des panneaux solaires photovoltaïques : Est-il plus intéressant d'avoir des panneaux de 400 Wc plutôt que des panneaux de 330 Wc ?

Bon nombre de nos clients nous contactent pour leur projet solaire avec l'idée que pour produire le plus d'électricité possible avec leur surface disponible, et ainsi améliorer la rentabilité de leur investissement, il convient de trouver les panneaux qui affichent une puissance en Wc (Watt Crète) la plus importante possible. Or ce n'est pas souvent vrai.


Qu'est-ce que la puissance d'un panneau solaire?


La puissance d'un panneau solaire en Wc est la puissance qu'il est capable de produire dans les conditions bien particulières d'ensoleillement, de température ambiante, de pression atmosphérique,... Le standard les plus couramment utilisé est le STC (Standard Test Conditions).

Un panneau de 330 Wc, fournira une puissance instantanée de 330 W s'il est mis dans ces conditions.



De quoi dépend la puissance crète d'un panneau solaire?


Cette valeur dépend de:

  • la qualité des cellules photovoltaïques utilisées (= leur rendement)
  • La taille des cellules
  • Leur nombre

Par conséquent, plus un panneau comporte de surface de cellules, plus sa puissance est élevée.

Cette notion est souvent confondue avec le rendement d'un panneau solaire photovoltaïque : et c'est à partir de là que le raisonnement est faussé.


Quelle est la différence entre la puissance et le rendement d'un panneau solaire?


Le rendement d'un panneau solaire est le rapport entre la puissance reçue (rayonnement solaire) et la puissance restitué (électricité). Cette notion s'affranchie donc de la caractéristique surface du panneau.

Un panneau qui a un rendement plus important qu'un autre, est un panneau qui, s'il a une surface identique, produira une quantité d'électricité plus importante s'ils sont soumis aux mêmes conditions d'ensoleillement.

C'est ce que cherchent souvent les clients, et qu'ils pensent trouver avec des panneaux affichant des puissance importantes...mais ils se trompent en grande partie.


Comment les fabricants parviennent-ils à produire de panneaux de forte puissance?


Les fabricants travaillent sur les 2 aspects pour parvenir à proposer des panneaux de forte puissance:

Le rendement des cellules


Ils cherchent à s'approvisionner des cellules dont les performances sont les meilleures pour en équiper leur panneaux.

Pour avoir des cellules performantes, les fabricants de cellules travaillent sur la qualité de la matière première, le silicium, mais aussi sur des techniques d'enrichissement pour améliorer les propriétés du silicium et ainsi augmenter l'effet photovoltaïque.

Plus d'informations sur ces procédés : les panneaux photovoltaïques de A à Z

La surface occupée par les cellules


Et oui, c'est surtout sur cet aspect que la différence se fait. 

Les fabricants de panneaux solaires utilisent des cellules qui sont plus grandes que les dimensions classiques de sorte à capter plus de rayonnement solaire et ainsi générer plus d'électricité.

Et comme le nombre de cellule ne change pas (60 ou 72), c'est la taille du panneau solaire qui augmente : CQFD

Vous l'avez compris, c'est surtout la taille des panneaux solaires que les fabricants augmentent pour produire des panneaux affichant des puissances plus importantes.

Illustration : Comparatif entre le module Hyundai HiE-S400VG et le Systovi V-Sys pro 330


Vous pouvez télécharger les fiches techniques de ces 2 modèles:

Hyndai HiE-S400VG

Systovi V-Sys Pro 330

La surface du module Hyundai est 17% plus importante que celle du panneau Systovi.

Le panneau Systovi, rapporté à la surface du module Hyundai délivrerait une puissance de 388 Wc (= 330 Wc * 117%).

L'écart de rendement (donc pour une même surface) entre le module Systovi et le module Hyundai est donc relativement faible (3%).

Cet écart se retrouve donc au niveau de l'indication du rendement du module : 19.29 pour le Systovi, et 20.4 pour le Hyundai.

Conclusion :

L'écart de puissance de 70Wc entre les 2 panneaux se réparti donc de la manière suivante:

  • 83% (58 Wc): du fait de la taille du panneau
  • 17% (12 Wc) : du fait du rendement des cellules



Conclusion


Le prix des panneaux solaires de forte puissance, pour un même niveau de garantie, étant souvent très élevé il est important de bien réfléchir à l'intérêt que peut représenter ces panneaux pour votre projet solaire. En effet, en optant pour ce type de panneaux, le coût de votre installation va être beaucoup plus important, pour un gain en rendement qui sera aux alentours de 3%. La rentabilité économique de votre installation en sera nettement dégradée.

L'acquisition de ces panneaux de forte puissance doit donc être bien réfléchie. Généralement ces panneaux se justifient lorsque la surface disponible est faible. Par exemple si vous avez assez de place pour 2 panneaux de forte puissance, et pas pour 3 panneaux de puissance normale.

Par ailleurs il faut garder à l'esprit l'importance de la garantie. Tenez-en compte lors du choix de vos panneaux.


Si vous vous interrogez sur le type de panneaux à choisir pour votre projet, nous sommes à votre disposition pour vous conseiller gratuitement, sans engagement et avec une vraie objectivité. N'hésitez surtout pas à nous contacter.



Pour aller plus loin, n'hésitez pas à consulter:


Posée par : Julien
Date : 2021-02-17 08:54:32
Est-il possible de passer les connecteurs du panneau que je vais placer sur le toit de mon van, par le passe-toit pour qu'ils arrivent dans l'habitacle, où je ferai la connexion? Mon but serait d'éviter d'avoir une connexion par connecteurs MC4 su . . .

Le diamètre de passage de ce passe-toit, comme de la plupart des passe-toit, permet de ne laisser passer qu'un câble solaire de 6mm² ou 4mm².

Les connecteurs MC4 du panneau doivent rester à l'extérieur du véhicule, sous le panneau. La connexion se fait donc aussi en dehors de l'habitacle. Seuls les fils dépourvus de connecteurs  doivent passer par le passe-toit, de l'extérieur vers l'intérieur, pour être connectés au régulateur de charge. C'est la façon la plus propre et sécurisée de faire la connexion. Vous trouverez les kits de connexion disposant d'une extrémité sans connecteur ici: kits de connexion

Les connecteurs MC4 ont été conçus pour résister aux intempéries dont la pluie mêlée aux vents violents, et restent étanches dans ces conditions. Il n'y a donc aucun risque à rouler sur autoroute par temps de pluie avec des connexions MC4 sur le toit (sous le panneau de préférence pour raisons esthétiques).

Il est fortement déconseillé d'ôter les connecteurs MC4 du panneau photovoltaïque pour faire passer les câbles par le passe-toit, ou d'ouvrir la boite de jonction, car dans les 2 cas la garantie du fabriquant du panneau ne s'appliquerait plus.


Si vous avez la moindre question ou le moindre doute, n'hésitez pas à nous contacter.


Posée par : Michel
Date : 2021-02-18 08:28:20
L'onduleur IMEON 3.6 peut-il fonctionner sans connexion réseau ET sans être connecté à une batterie?

L'onduleur Hybride IMEON, comme la plupart des onduleurs, a besoin d'une source de courant autre que celui provenant des panneaux solaires, pour fonctionner. L'onduleur IMEON 3.6 peut fonctionner s'il est connecté au réseau sans batterie, ou à l'inverse avec des batteries et sans réseau, mais pas sans les 2 à la fois.

Seuls quelques onduleurs sont capables de fonctionner sans réseau ni batterie grâce à leur mode secours ou back-up, qui met à disposition une sortie spécifique pour alimenter des charges importantes à maintenir. Cette sortie est généralement limitée à une puissance nettement inférieure à la puissance nominale de l'onduleur.

Par ailleurs cette sortie back-up ne peut être utilisée comme mode normal, car son utilisation est généralement limitée à un certain % de l'utilisation totale de l'onduleur. Il n'est donc prévu que pour l'utilisation en mode secours comme son nom l'indique.

Pour tout complément d'information n'hésitez pas à nous contacter