Besoin d'aide?

D'après ce que j'ai compris je dois signer avec ENEDIS une CACSI. Cependant, il est impossible techniquement de consommer tout ce qui sera produit par les panneaux solaires. Il y aura donc forcément injection sur le réseau du surplus (cédé à titre gratuit à ENEDIS). Donc la CACSI qui impose le 0 injection n'est pas valable.  Quelle convention dois-je signer avec ENEDIS ? 


Don du surplus d'électricité photovoltaïque produit

Vous mettez le doigt sur une incohérence chez ENEDIS.


En effet, ENEDIS indique, dans le cas d'une CACSI, qu’il est interdit de faire don du surplus d'électricité, or c’est faux. Je vous mets un extrait de notre site :

« Cas particulier du don :

Si votre installation est inférieure ou égale à 3kWc, vous pouvez choisir d’injecter gratuitement votre surplus.

Les différences avec le cas de revente du surplus sont :

  • Il n’est pas nécessaire d’avoir une installation faite par un professionnel agréé ou une déclaration sur l’honneur
  • Vous ne signez pas de contrat d’obligation d’achat mais seulement une convention d’autoconsommation (CACSI) qui stipule par erreur qu’il est interdit d’injecter. En effet le contraire est clairement indiqué dans les textes de loi suivants :

- Article L315-5 modifié par Loi n°2017-227 du 24 février 2017 - art. 1 1

- Article D315-10 créé par Décret n 02017-676 du 28 avril 2017 - art. 2


Par ailleurs dans le cas du don du surplus, vous n’êtes pas éligible à la prime d’investissement

De plus la cession sans rémunération n'exclut pas le producteur de payer les frais de TURPE "autoproducteur" . »

Vous trouverez les informations sur la TURPE  : ici


Autre possibilité : mettre en place le 0 injection


Le 0 injection est tout à fait possible par ailleurs avec des onduleurs réseaux ou des micro-onduleurs, mais il nécessite généralement l’ajout de matériel supplémentaire pour rendre possible la mesure du courant qui est prélevé dans le réseau, de sorte à pouvoir, lorsque le paramétrage 0 injection est activé, ajuster la production à ce qui est consommé dans l’habitation, ou moins (si le potentiel de production est inférieur à la consommation instantanée), mais jamais plus pour ne pas injecter.

Pour les onduleurs Fronius par exemple il faut ajouter un smart-meter, et pour les micro-onduleurs AP Systems, il faut ajouter une box Ecu-C et 2 pinces ampèremétriques.

Ce matériel permet aussi un suivi plus fin des indicateurs de l’autoconsommation, en ajoutant les données de consommation issue du réseau.