Appelez-nous + 33 (0)7 49 21 63 09 Fermer (x)
1% pour la planète
Besoin d'aide?

Le prix de l’électricité augmentera de 8,6 à 9,8% à partir du 1er février !

Le prix de l’électricité augmentera de 8,6 à 9,8% à partir du 1er février !

Le ministre de l’Économie, Bruno Le Maire, a annoncé ce dimanche que la facture d’électricité sur les tarifs « heures pleines, heures creuses » augmenteraient de 9,8 % dés 1er février prochain. La hausse pour les tarifs de base serait réduite à 8,6 %.



L’augmentation du prix de l’électricité


« La facture d’électricité sur les tarifs heure pleine/ heure creuse va augmenter de 9,8 % au 1er février et sur les tarifs de 8,6 %. C’est-à-dire que pour 97 % des ménages français, l’augmentation sera sous les 10% », a déclaré Bruno Le Maire sur le plateau du journal de 20 heures de TF1. Cela concerne près de 20 millions de ménage abonnés à l’électricité, dont 10,6 millions au tarif de base, c’est-à-dire le tarif bleu d’EDF, fixe sans heures creuses.

Pour les 400 000 abonnés particuliers ayant souscrit une option dite « effacement jour de pointe », le tarif augmentera de 10,1 %. Ces abonnés paient un tarif plus avantageux mais s’engagent en échange à réduire leur consommation d’électricité les jours où la consommation nationale est très importante, durant une période de grand froid par exemple. Pour les petites entreprises et abonnés non résidentiels, la hausse sera de 5,2 à 8 % selon les contrats.

En résumé, vous payerez huit euros de plus par mois si vous vivez dans un studio chauffé à l’électricité, et 18 euros de plus par mois si vous habitez dans une maison de quatre pièces, chauffée également à l’électricité.



La fin du bouclier tarifaire sur le prix de l’électricité


La facture d’électricité augmentera donc de moins de 10% pour la grande majorité des Français, conformément à l’engagement du gouvernement de sortir du coûteux « bouclier tarifaire ».

L’exécutif organise depuis plusieurs mois la fin progressive de ce subventionnement annoncé à l’automne 2021 par le premier ministre Jean Castex, avant même que la guerre en Ukraine ne cause une augmentation fulgurante du prix du gaz et de l’électricité.

Le gouvernement s’était engagé à ce que la révision du tarif réglementé de l’électricité, qui intervient chaque année le 1er février et le 1er août, soit cette fois limitée à une hausse de 10% maximum. Précédemment, ce tarif avait augmenté de 4 % en février en 2022, 15 % en février 2023 et 10 % en août 2023. 

Ce qui représente une augmentation totale sur deux ans de 43 à 44% !



Une dernière hausse dans un an


Bruno Le Maire annonce que la prochaine hausse du tarif réglementé devrait intervenir dans un an, en février 2025. Ce qui marquerait la fin totale du bouclier tarifaire et donc un retour à la normale.

Il se justifie en annonçant « c’est une décision difficile, mais c’est une décision qui est nécessaire pour garantir notre capacité de production électrique et puis pour sortir définitivement quoi qu’il en coûte. » « Nous avons beaucoup protégé. Il faut aussi protéger nos finances publiques par ce que si demain, il y a à nouveau une pandémie ou une autre crise, on sera bien contents de pouvoir protéger les Français, les salariés des entreprises. Nous revenons à la normale. »

Le gouvernement avait depuis deux ans réduit une taxe sur l'électricité pour éviter des hausses trop fortes des tarifs. C'est cette « taxe intérieure sur la consommation finale d'électricité » (TIFCE) qui va remonter en février, de 1 à 21 euros par mégawattheure, comme le budget 2024 le permettait. Avant la crise, elle était de 32,44 euros.

Selon lui, l’augmentation rapportera 6 milliards d’euros à l’Etat cette année, alors qu’un retour complet aurait pu rapporter 9 millards.



Bruno Le Maire, invité du 20H sur TF1






Pour lutter contre cette hausse de prix, passez au photovoltaïque ! Un projet en tête ? Des questions particulières ? Besoin d’un devis personnalisé ? Vous pouvez nous contacter via le formulaire de prise de rendez-vous ou par téléphone au 07.49.21.63.09

Un avis ? Un commentaire ? N'hésitez pas !